Week-end bien chargé, week-end bien vécu

Quand je me suis aperçu que la date du mariage d’une des mes meilleurs amies était tout à fait pareil que la date d’un gros match contre Cagnes sur Mer, j’avais mal au ventre. J’avais tellement hâte de joueur ce match, que j’ai demandé à David, si ça serait possible de décaler le match pour dimanche pour que je puisse le jouer.

Le gymnase était libre, j’ai trouvé un avion qui devait atterrir à 14h30, (le temps parfait pour pouvoir jouer à 17h ce gros match) et donc tout paraît possible.

Alors, on l’a fait, David a décalé le match pour dimanche et moi, je me suis levée assez tôt pour croiser l’Europe et jouer avec mes copines des Collines.

L’équipe de Cagnes était le deuxième au championnat. Elles ont joué la montée et nous…nous avons joué pour gagner et pour revancher la défaite du Coupe de France. 🙂

Le match était intense, dur et très physique. Tout au long du match on a réussi à être à la hauteur des adversaires, qui a une très belle équipe. On a produit des belles choses et on a montré que notre équipe a de la rage et qu’elle sait se battre. Mais malheureusement, les matchs du handball commencent à se jouer dans les 10 dernières minutes du match. C’est là que tout se décide. Et cette fois les 10 dernières minutes, c’était elles, qui ont été meilleures et elles ont mérité leur victoire.

On a perdu et on était déçu. Le match nous a couté tellement d’effort que ça ne paraît pas juste de le perdre. On avait mal et on était cuites. On pouvait dire, que ça na valait pas le coup de jouer dimanche soir, de quitter mariage, de se lever tôt le matin…  Mais rien de ça ne serait vrai.

Oui, j’étais vexée qu’on n’ait pas réussi de gagner, parce que j’en voulais tellement. Mais je ne regrette pas de venir. Même si on a perdu, j’ai profité de ce match, de son intensité et du fait, qu’il n’y avait pas des reproches entre nous. Nous avons donné ce qui était en nous et cette fois, ca ne suffisait pas.  Je félicite à l’équipe de Cagnes sur Mers de gagner et d’avoir des très belles joueuses entre eux. Elles méritent cette montée.

De notre côté, je reste ravie que je joue aux Collines. Même si on perd, il y a toujours des choses plus importantes qui restent. Les choses qui ne s’expliquent pas facilement.

La qualité du jeu on peut le voir, les résultats aussi. Mais pendant ma vie en handball j’ai appris que ce n’est pas la qualité et les résultats qui font le sport collectif si magique et unique. C’est quelque chose différent.

C’est un peu le même sentiment quand vous arrivez au mariage de votre copine, vous vous trouvez autour de vos amis et dans ce moment là vous savez, qu’il n’y a pas d’autre endroit où vous devriez être.

Quand vous êtes autour des bonnes personnes, vous le sentez très facilement et ça vous fait surmonter beaucoup de choses. Dés difficultés, des défaites, des levées le matin, de la vie…

Je suis contente de ne pas louper le mariage de mon amie autant que ne pas louper ce match avec notre équipe. Tout ça valait le coup.

Aujourd’hui j’ai acheté le billet d’avion.  Seulement aller, sans retour.

Le dimanche il nous attend le dernier match de la saison, derby contre Grasse…. La page va se tourner bientôt. La page que je vais relire avec un grand sourire…